Valérie Perreault raffole des mots.

Elle aime autant les lire que les écrire.

Ceux d’enfants l’émeuvent.

Les nouveaux l’étonnent.

Quant aux gros, ils la blessent.

Certains les dévorent.

Elle les savoure.

Telle une artiste-peintre, elle peint avec les
mots.

Sa fresque est littéraire.